Mes cours en ligne avec l’appli Moodle

En ces temps de confinement, l’enseignement à distance s’apprécie sous un nouveau prisme obligeant enseignants et formateurs à mettre en ligne des contenus d’enseignement. Quelque soit la qualité des contenus diffusés, leur accessibilité devient un atout de la réussite des étudiants.

Mon établissement, l’université d’Artois, met à notre disposition une plate-forme de FAD, Moodle, rien d’extraordinaire à cela. La logique veut que cette plate-forme soit accessible avant tout à partir d’un ordinateur, or il se trouve que tous les étudiants de dispose pas du matériel informatique nécessaire, ce qui pose évidemment un problème qui influe sur leur réussite.

Tous les étudiants ont un smartphone équipé d’un navigateur, ils peuvent donc raisonnablement accéder aux contenus proposés mais en supportant une limitation : la transposition d’un contenu réalisé pour un écran rectangulaire de grande taille à un écran aux proportions renversées de petite taille. Selon la qualité du thème l’accessibilité des contenus n’est pas garanti.

Afin de résoudre cette problématique, l’usager, quelque soit son statut, peut aussi se connecter à la plate-forme en utilisant l’application Moodle installée sur son smartphone, elle est distribuée sur les deux grands stores, Apple et Android.

Une fois l’application téléchargée, on se connecte avec l’URL de la plate-forme, celle d’Artois est en http (c’est étrange mais je n’y peux rien) : http://moodle.univ-artois.fr/cours

L’application propose 5 commandes principales :

Bouton Home : accueil du site, catégorie des cours ouverts et tableau de bord, liste des cours où vous êtes inscrit. On accès aux contenus grâce à ce bouton.

Bouton Calendrier, affiche les dates d’échéances pour les rendus des devoirs paramétrés avec des dates d’ouverture et d’échéance.

Bouton Messages personnels, enfin un moyen accessible pour communiquer !

Le bouton des notifications puis celui d’un menu d’information (accès aux notes) et de paramétrage :

Malheureusement, j’ai découvert l’activation du service application mobile un peu tard après le déconfinement, la rentrée de septembre sera l’occasion d’un test grandeur nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *