Firefox est mort, comment le remplacer ?

La descente aux enfers du petit renard roux n’en finit pas. Après les choix désastreux de la fondation Mozilla, le plus souvent couronnés d’échecs comme Firefox Send fermé en catastrophe après que des logiciels malveillants y aient été diffusés. Les dernières prises de position de la fondation à propos des restrictions de liberté sur le net précipite la fin de cet espoir du logiciel libre.

Sad Firefox

Firefox était mon navigateur favori depuis des lustres. Je n’ai eu de cesse de le défendre contre Chrome, Explorer le défunt et évidemment Edge. C’était mon préféré, mais le vent a tourné et les déclarations de Mitchell Baker m’ont décidé à l’abandonner définitivement.

Je ne peux concevoir un Internet dans lequel les opinions et les expressions soient filtrées par des éditeurs de service, force doit rester à la loi et non aux CGU interprétables avec une bonne dose de dogmatisme politique.

Par quoi le remplacer ? Chrome et Edge pas question. Opera pourquoi pas, mais une solution m’est apparue sous la forme d’un navigateur respectant la vie privée, Brave. Après l’avoir installé, je restais dans l’expectatif à cause des options de monétisation. Et puis je suis tombé sur un post Reddit dont l’un des membres proposait un fork de Brave, Dissenter.

Produit par le réseau social Gab en réponse à une certaine répression outre atlantique, Dissinter est une copie allégée de Brave dont le but principal et de filtrer les trackers et les big techs. Il est disponible sur les 3 systèmes les plus courants :

En vous connectant à un compte du réseau social Gab, on peut commenter n’importe qu’elle page du Web et publier le partage. Certes, gab est un peu surchargé en ce moment, la fonctionnalité n’est pas vraiment opérationnelle, connexion impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *