Expatshield le VPN simple !

On ne le répètera jamais assez, les point d’accès Wifi gratuits ne sont pas sécurisés, grands sont les risques de vols de données que ce soit par une station reniflant le réseau ou tout simplement par l’administrateur du point d’accès.

L’activation du protocole HTTPS dans la majorité des services en ligne, webmail ou réseaux sociaux, n’est pas suffisante. Il faut savoir que les protocoles de messagerie (Thunderbird, etc..)  sont aussi peu sécurisés, le mot de passe accompagné du login sont transférés en clair.

Il existe une solution technique pour sécuriser une connexion Wifi sur un point d’accès ouvert, le VPN, sorte de tunnel crypté créé entre la carte réseau de votre poste et le serveur VPN à partir duquel vos données retrouvent “l’air libre” d’Internet. Cryptées dans le tunnel, les données ne sont pas lisibles par reniflage. Le VPN offre un autre avantage, votre adresse IP n’est plus française, bye censure, HADOPI et autre.

http://www.anchorfree.com propose une solution de VPN gratuite Expatshield, fait plutôt rare, la bande passante est illimitée ! Malheureusement, cette gratuité se paie par des popups et de la pub en bandeau sur toutes les pages web ! Une calamité ! Mais il existe aussi une solution contre ça !

A partir de Chrome 10, on peut aussi utiliser Firefox, à vrai dire ça ne fonctionne pas sur mon DELL avec la version précédente (3.6) ni avec la dernière (4.0)

1/ Installez Ad Block Plus, si ce n’est déjà fait. Cette extension est le meilleur moyen de filtrer les publicités envahissantes :

https://chrome.google.com/extensions/detail/cfhdojbkjhnklbpkdaibdccddilifddb?hl=fr

L’extension est installée et active :

2011-03-31 22h27_27

2/ Téléchargez et installez le service ExpatShield :

http://www.anchorfree.com/downloads/hotspot-shield/

Une fois le service installé, une icône apparaît dans la barre de notification :

2011-03-31 21h52_23

3/ Lancez le VPN, cliquez sur Langue, puis Français. Pour lancer la connexion au VPN, cliquez Connexion/ON. Le navigateur s’ouvre, la connexion à un service local s’établit, l’icone passe de rouge à orange puis à vert lorsque le VPN est connecté :

2011-03-31 21h52_49

 

4/ Testons la localisation de la nouvelle adresse IP, le VPN sort au Royaume-Uni.

2011-03-31 21h55_36

Rapide et fonctionnel, j’ai adopté ce VPN. Soyez quand même prudent avec les achats en ligne… plus prudent de faire ça de chez soi !

Sélection de tutoriels OpenOffice Writer

Billet modifié le 22 avril 2011 – Mise à jour de liens

Cette année universitaire mes activités professionnelles sont exclusivement orientées vers le c2i1 que j’enseigne avec beaucoup de plaisirs à l’université d’Artois.

imageUne excellente motivation pour rechercher, recueillir, sélectionner et produire des ressources. Première étape Writer  !!! un indispensable pour tous les étudiants :

Documents que j’ai sélectionnés :

Un guide de référence pour OpenOffice 3.0, une collection de modes opératoires sous forme de tableaux proposée par Jean-Daniel Bonjour de l’EPLF de Lausannes. Version en ligne et PDF : http://enacit1.epfl.ch/ooo/

Commentaires des menus, fenêtres de paramètres sur le site du lycée La Tour des Dames dans l’académie de Créteil : http://www.latourdesdames.ac-creteil.fr/spip/spip.php?article349

On trouvera 3 PDF réalisés par PN(P Nadam ?) et LTDD(?) en 2006 sur  la version 2 d’Ooo, parfaitement transposables à la version 3 (d’ailleurs on attend de l’adaptabilité de la part des étudiants).

  • Formatage des paragraphes, alignement, lettrines, colonnes, enchaînements, …
  • Mise en forme de la page
  • Styles et tables des matières

Pidgin pour tchater avec vos amis Facebook

image

Facebook, le réseau social du moment, embarque un client de messagerie instantanée qui ouvre des possibilités de dialogue en direct.

image

Pas vraiment pratique dans la gestion des statuts (en ligne et hors ligne), sans option, ce client peut avantageusement être remplacé par un vrai client de tchat, j’ai nommé Pidgin le pigeon !

2010-06-12 08h47_04

Pidgin est un client de tchat très simple à utiliser, multi plates-formes (Linux, Mac et Windows) libre et gratuit mais surtout multi protocoles. En clair il se connecte à Msn, Yahoo, ICQ, et à beaucoup d’autres services dont la messagerie instantanée Facebook grâce au protocole XMPP anciennement Jabber.

image 

Téléchargez la version qui correspond à votre système d’exploitation (1) sur le site officiel Pidgin (2) http://www.pidgin.im/download/ 

image 

Durant la phase d’installation, vérifiez que les correcteurs orthographiques seront bien pris en compte :

image

Ne soyez pas surpris, Pidgin télécharge son moteur graphique GTK ainsi que les dictionnaires sélectionnés, il faut donc un accès Internet pendant l’installation  -après aussi 🙂

Démarrez le logiciel, puis ajoutez un compte en cliquant sur “Comptes”, “Gérer les comptes”, puis sur le bouton “Ajouter” et complétez cette fenêtre :

image

(1) indiquez votre nom ou pseudo sur Facebook ainsi que le mot de passe (2), puis passez à l’onglet “Avancé”.

image

Complétez les champs à l’identique sans oublier de décocher l’option SSL/TSL. Validez cet écran pour terminer l’inscription du compte.

Pidgin est un client de messagerie unifié, dans la liste des protocoles supportés on retrouve également MSN Messenger. L’ajout d’un compte est encore plus simple, nom d’utilisateur (1), mot de passe (2) et éventuellement alias local et notification des courriers (3).

image

Pidgin permet de discuter avec vos amis Facebook avec ou sans Pidgin, c’est évidemment le minimum, pourtant  en poussant vos amis à adopter le même logiciel, de nouveaux horizons s’ouvrent à vous, transferts de fichiers, gestion de groupes, etc…

Facebook : gérer sa vie privée

Facebook est un outil fabuleux de contact et d’échange entre amis, c’est aussi un média très efficace au service du “réseautage” professionnel. Pourtant après quelques années, votre liste d’amis s’étoffe de contacts plus ou  moins proches,  de relations professionnelles  diverses,  à un moment il faut bien faire la part dans la diffusion des informations et séparer les communautés  : vos dernières photos de vacances n’intéressent peut-être pas vos collègues de travail.

Ce tutoriel a pour objectif de vous aider à mettre un peu d’ordre dans votre Facebook en 4 étapes.

Étape 1 : Créer des listes

Les listes permettent de créer des communautés, par défaut il existe dans chaque compte une liste “profil limité”. On peut créer autant de listes, mais pas trop quand même. Dans cet exemple nous disposerons de deux listes :

  • Profil limité  :  le fourre-tout contenant des profils “bannis” de votre sphère privée, on y met les anciens camarades qu’on a pas voulu vexer en refusant leur demande d’amitié retrouvée, les amis qui ne savent pas écrire français (si si il y en a) et qui laissent des commentaires déplorables, etc..
    Le profil limité aura accès au strict minimum, sur mon compte presque rien.
  • Professionnel : tout votre réseau professionnel de prêt ou de loin, sera donc exclu de toutes les infos privées, genre albums photos.

image

Cliquez sur Compte/puis Modifier la liste d’amis, puis dans la colonne de gauche dans le bloc Listes, cliquez sur Amis.

Ensuite cliquez sur Créer une liste.

image

Éditer le nom de la liste “Travail”, puis cochez les noms des amis à inclure dans cette liste, puis cliquez sur  Créer une liste.

image

Dans le bloc Listes de la colonne de gauche, une nouvelle ligne correspondant à la liste Travail est apparue. En cliquant sur chaque liste on peut affecter des amis à chaque liste.

image

Il est bien entendu qu’un ami peut être inscrit dans plusieurs listes !

N’oubliez pas d’intégrer vos nouveaux amis dans une liste en vous aidant du panneau Ajouts récents:

image

Étape 2 : Affecter les listes aux informations du profil.

Il faut maintenant faire correspondre les informations du compte Facebook avec les listes.

Cliquez à nouveau sur Compte puis Paramètres de confidentialité, ce panneau s’affiche, cliquez sur Informations du profil.

image

Chaque ligne correspond à un élément du profil :

image

Pour chaque élément du profil, le contrôle de base se limite à :

  • tout le monde –à éviter quand même pour les infos privées-
  • amis et
  • amis et leurs amis.

Cliquez sur Personnaliser (1).

image

Un nouveau concept apparaît celui de listes blanches et de listes noires, l’élément peut être caché aux membres de la liste (liste noire) ou seulement  visible par les membres de cette liste  (liste blanche). Cliquez dans la case d’édition puis saisissez les première lettres de la liste (ou du nom de l’ami), puis enregistrez le paramètre.

Exemples d’usage : une liste famille peut  accéder exclusivement à l’album des évènements familiaux.  Ici, la liste travail sera exclu de tous vos albums.

Procédez à l’identique pour la page des coordonnées

image

Ainsi que pour la page des Applications et sites Web

image

Enfin ne négligez surtout pas le dernier panneau Recherche

image

Étape 3 :  Vérifier l’affichage à partir d’un profil d’ami

Il est judicieux de vérifier l’aspect de votre profil affiché par les amis des différentes listes.

Cliquez à nouveau sur Compte/Paramètres de confidentialité puis sur l’un des choix, en haut à droit de l’écran cliquez sur le bouton d’aperçu :

image

Votre profil public s’affiche alors, saisissez le nom d’une personne se trouvant dans l’une de vos listes, Facebook affiche le profil tel que cet ami peut le voir.

Étape 4 : Publier pour une liste

La mise à jour du statut ou chaque élément publié, par exemple un lien, peut faire l’objet d’un filtrage selon les listes. Pour ce faire, cliquez sur le cadenas avant de valider la publication :

image

Puis sélectionnez Personnaliser et modifiez vos choix de liste. Par exemple ici, voici comment publier un lien uniquement pour la liste Travail.

image

Efficace mais peu pratique, en effet il faut recommencer cette manœuvre à chaque publication. Par défaut, au moins le profil limité doit se situer dans la liste d’exclusion.

Conclusion :

Voilà qui pourra mettre à l’abri de vilaines  surprises en vous aidant à séparer vie privée, vie professionnelle et vie publique. Pourtant ce n’est pas suffisant, tout ne se publie pas sur Facebook, les épanchements d’humeur, les photos très privées, les messages agressifs…

Savoir faire ne suffit pas, il faut aussi savoir être !

EDIT du 2 mai 2010 : Les projets d’évolution de Facebook me vont craindre pour les données privées. Seront-elle aussi accessibles aux sites partenaires grâce au système d’authentification unifié ? A lire ici http://owni.fr/2010/04/29/pourquoi-je-n%E2%80%99utiliserai-plus-facebook/

Ceci m’amène à une nouvelle conclusion,  ne pas étaler sa vie privée sur Facebook pour se protéger.

Des ebooks gratuits par milliers

http://www.livrespourtous.com/ est le site de référence des ebooks gratuits. Ces livres électroniques, en réalité de simples PDF, sont mis à disposition gratuitement par leurs auteurs.

Parmi les 4765 livres électroniques répartis en 1115 catégories (chiffres à la date de rédaction de ce billet) tous ne sont pas des ouvrages tombés dans le domaine public 70 ans après le décès de l’auteur, des ouvrages classiques côtoient des livres très récents dans tous les domaines, informatique, théâtre, poésie, bandes dessinées, tous publiés sous licence Creative Commons.

image 

Des livres électroniques qui pourront être utilisés en classe  avec quelques précautions :

  • le livre électronique ne s’imprime pas (en totalité), l’économie de papier est justement l’objet de ce mode de diffusion. Certains tutoriels techniques ont plus de 200 pages.
  • on évitera de communiquer l’adresse directe du site aux élèves à cause de la rubrique “érotisme”.

La rubrique littérature audio est une curiosité qui renvoie vers le site http://www.litteratureaudio.com/, ne lisez plus les auteurs, écoutez-les sur votre lecteur mp3 ! 

Des mines d’or à conserver précieusement dans les favoris.

Openoffice Impress : projeter une présentation en consultant ses notes

Billet mis à jour le 1er avril 2009.

Dans ce billet je vous proposais une sélection de quelques extensions pour enrichir OpenOffice grâce au dépôt qui contient quelques pépites dont un module qui nous vient directement des laboratoires de Sun : Sun Presenter Console.

Grâce à ce module vous allez projeter votre présentation sur la sortie vidéo, pendant que le panneau de votre portable affichera tout un tas d’informations utiles :

  • les notes de la diapositive affichée
  • une miniature de la prochaine diapositive
  • un décompte horaire

Le conférencier ayant un peu l’habitude appréciera de ne plus avoir à imprimer le “prospectus” de son diaporama, le décompte horaire étant très pratique pour caler son intervention et éviter de déborder.

Voici la présentation sur l’écran externe du portable, cela peut être un vidéoprojecteur. Rien de particulier à en redire, la présentation se déroule normalement :

image

Sur le panneau du portable (désolé pour le flou) on trouvera : la diapositive courante affichée en haut à gauche, la suivante en bas à gauche. Les notes occupent la plus grande partie de l’écran, un zoom permet de régler la taille du texte. Au bas de l’écran le changement de diapositives, la bascule entre le mode “notes” ou “mur de diapositives” et tout à droite les compteurs horaires.image

Vous êtes emballé ? comment réaliser cette prouesse ? Quelques pré-requis :

  • OpenOffice 3 ou StarOffice 9,
  • Un portable équipé d’une sortie VGA,
  • et dont la carte graphique autorise l’extension du bureau. Pour le vérifier, branchez votre écran sur votre portable, utilisez les touches de fonction pour activer la sortie VGA ET le panneau d’affichage du portable (Fn F3 sur mon Lenovo).
    Normalement les deux écrans sont clonés, dans les paramètres d’affichage – sous Vista Panneau de configuration, Affichage – sélectionnez l’extension du bureau. Lorsque l’option est active vous pouvez déplacer les fenêtres entre les deux écrans (je sais c’est génial, surtout sur un poste maître en salle informatique).
  • L’extension à télécharger et à installer : dans OpenOffice Impress, cliquez sur le menu Outils puis Gestionnaires des extensions, puis cliquer sur Ajouter, enfin sélectionnez le fichier oxt puis Ok.

Voilà tout est prêt, lancez votre présentation et vous obtenez ce résultat splendide. Si par hasard les sorties sont inversée, essayez de déplacer la fenêtre Impress vers l’autre écran. modifiez les options de sortie dans les paramètres du diaporama.

Mon portable de test est un Dell D430 sous Ubuntu 8.10, la présentation se déroule correctement mais plante à la fin au retour vers le mode édition – pas très grave. A tester sur d’autres configurations, mais étant donné le nombre de téléchargements, le module doit être très bon.

Pour le coup et sauf ignorance de ma part, cette fonction n’existe pas -encore- chez Microsoft, une bonne excuse pour abandonner Office.

Créer un questionnaire en ligne avec Google docs

Pour une fois je fais très court en signalant simplement un billet très intéressant sur le blog  Réseau Pensant. Tout est dans l’article, la méthode, les copies d’écran.

Les questionnaires sont un mode d’évaluation ou de retour d’expérience dans les activités pédagogiques. Certes, il faut une connexion internet permanente, comme par exemple dans les classes pupitres de l’école primaire du nord de la France.

On peut parfaitement imaginer une exploitation dans le cadre des plates-formes de formation comme Moodle. Seule la limitation de votre imagination en déterminera les usages possibles.

Exemple de questionnaire de retour d’expérience.

Convertir des PDF au format Word

Voilà bien une question pour le moins  du genre récurrent  : comment modifier un fichier PDF !

Grâce à des suites bureautiques telles qu’Openoffice, il est très facile de générer rapidement un document PDF. Je rappelle l’intérêt principal de cette opération qui est de s’assurer que le destinataire sera parfaitement capable de lire le document. Openoffice permet également de positionner des droits d’ouverture et d’impression grâce à des mots de passe car bien souvent la génération d’un PDF sous-entend que le document converti ne pourra être que difficilement  modifié.

Difficilement, sauf pour celui qui dispose d’un éditeur de fichier PDF ou d’un convertisseur gratuit comme l’outil proposé par le site HelloPdf. Rendez-vous à la rubrique Download puis sélectionnez l’un des 3 sites miroirs, téléchargez et installez.

L’outil s’utilise vraiment très facilement :

Sélectionnez le document PDF en cliquant sur Browse (parcourir)
  1. Le document DOC sera généré dans le même dossier sinon sélectionnez un autre dossier, le Browse d’Output doc file.
  2. Vérifiez les options : pages à convertir (toutes ou indiquez la plage), conserver ou non les images, utiliser des cadres textes pour préserver la mise en page (vous décocherez cette option pour les pdf avec une mise en page peu élaborée), choix de la police par défaut.
  3. Cochez pour ouvrir le document après conversion puis cliquez sur Convert to Word Document !

freepdf2doc

Ne vous attendez pas à des miracles si votre document est TRES complexe. Dans la plupart des cas, cet utilitaire pourrait bien vous sauver la vie….

Téléchargez le convertisseur sur le site principal…

Screentoaster : créer des tutoriels vidéo

Le blog Apprendre 2.0 met en ligne une vidéo de présentation du service Web ScreenToaster, sous la forme d’un parcours de découverte.

Ce logiciel de screencasting permet de créer des enregistrements vidéo de votre écran d’ordinateur. Au chapitre des fonctionnalités :

  • enregistrement de l’écran ou d’une portion d’écran,
  • enregistrement d’un commentaire audio et/ou de la webcam en incrustation,
  • sous-titrage de la vidéo,
  • stockage en ligne sur le site ScreenToaster (public ou privé), importation de la vidéo en AVI.

Il est évidemment nécessaire de disposer d’un connexion haut-débit.

Ce service est gratuit après enregistrement.

Consulter la vidéo de présentation

Accéder au site ScreenToaster